Le 9 août, l’Eglise Catholique célèbre la mémoire d’Edith Stein, philosophe et théologienne allemande d'origine juive, devenue religieuse carmélite. Elle prend le nom de sœur Thérèse-Bénédicte de la Croix. Elle meurt avec sa soeur au camp d'Auschwitz.

Saint Dominique est le fondateur de l’un des ordres les plus importants dans l’histoire de l’Eglise catholique. La célébration de sa fête est fixée au 8 août.

Lucia de la communauté à Jérusalem écrit de la fête. Cette fête a été établie pour commémorer l’événement dont parlent les trois Evangiles synoptiques ainsi que la 2e Epître de Pierre (2P 1,16-18) : à l’approche de sa passion et de sa mort rédemptrice, Jésus donne à trois disciples qu’il a choisis d’entrevoir sa gloire divine.

Saint Jean-Marie Vianney, plus connu sous le nom de “Curé d’Ars”, est un modèle pour les prêtres de paroisse. Dans l’humilité, il travailla de nombreuses années à cultiver la foi de ses fidèles, qu’il conduisit avec engagement et amour.

Au temps du Roi Antiochus Epiphane IV (175-163 av. JC), des décrets sévères furent promulgués afin d’éradiquer la foi au Dieu d’Israël et la vie selon la loi de Moïse. Le 2e livre des Maccabées, qui ne se trouve pas dans le TaNaKh juif mais qui est conservé dans la Bible Chrétienne, décrit la souffrance du peuple d’Israël en ce temps-là.

Le 29 juin, l’Église fait mémoire des deux grands apôtres de l’Église primitive, Pierre et Paul, qui jouèrent un rôle majeur dans l’implantation de communautés de croyants en Jésus le Ressuscité. En accord avec la tradition, le 29 juin serait le jour de leur martyre.

Irénée de Lyon fut l’un des grands Pères de l’église du 2e siècle. Évêque, il influença largement le développement de la théologie chrétienne.

Le 24 juin, six mois avant Noël, l’Église célèbre la naissance de Jean le Baptiste, qui joua un rôle important dans la vie de Jésus Christ.

Daniel, de la communauté de Jaffa, a écrit un article sur Saint Antoine de Padoue, moine et docteur de l’église, né en 1195 et mort en 1231. Il est également le saint patron de la Custodie Franciscaine de Terre Sainte.

La fête est célébrée 19 jours après la Pentecôte, toujours un vendredi. Malgré une ancienne tradition de ferveur vouée au le cœur de Jésus, c’est seulement au 17e siècle qu’une religieuse, Marie-Marguerite Alacoque, a souligné l’importance du cœur de Jésus et rendu populaire cette vénération.

Saint Barnabé est le saint patron de Chypre : disciple juif originaire de cette île, il fut un modèle de vie chrétienne dans les premiers temps de l’Eglise.

Saint Ephrem est un Père de l’Eglise ayant écrit en langue syriaque (la forme chrétienne de l’araméen). Il a composé des hymnes, de la poésie, mais également rédigé une passionnante exégèse biblique.

Depuis le 13e siècle, la fête est célébrée le jeudi qui suit le dimanche de la Trinité. Dans de nombreuses communautés du monde entier, la fête est transférée au dimanche afin que les fidèles puissent y participer.

Justin Martyr est un important Père de l’Eglise né en Terre Sainte. Son traité “Dialogue avec Tryphon” est un témoignage important concernant le dialogue judéo-chrétien du 2e siècle.

À la fin du mois de mai, nous fêtons la joyeuse visite de la Vierge Marie à sa cousine Élisabeth, mère de Jean le Baptiste.

La fête de la Trinité est célébrée le dimanche qui suit la Pentecôte. La fête est consacrée à l’unité de Dieu, et se place à la fin des fêtes les plus importantes du calendrier chrétien.

Cinquante jours après Pâques, où l’on célèbre la résurrection d’entre les morts de Jésus Christ, l’Eglise fête la Pentecôte (Shavouot), où l’on fête le don de l’Esprit Saint aux disciples de Jésus.

Le 17 mai, l’Eglise catholique fait mémoire des évêques de Jérusalem qui ont été reconnu pour la sainteté de leur vie.

Selon les Actes des Apôtres (ch. 1), Matthias est l’apôtre choisi après l’Ascension de Jésus au ciel.

La Fête de l’Ascension de Jésus au ciel est célébrée le Jeudi de la sixième semaine après Pâques (40 jours après Pâques). Lucia, de la kehilla de Jérusalem, nous explique l’importance de cette fête.