La fête est célébrée 19 jours après la Pentecôte, toujours un vendredi. Malgré une ancienne tradition de ferveur vouée au le cœur de Jésus, c’est seulement au 17e siècle qu’une religieuse, Marie-Marguerite Alacoque, a souligné l’importance du cœur de Jésus et rendu populaire cette vénération.

Depuis le 13e siècle, la fête est célébrée le jeudi qui suit le dimanche de la Trinité. Dans de nombreuses communautés du monde entier, la fête est transférée au dimanche afin que les fidèles puissent y participer.

La fête de la Trinité est célébrée le dimanche qui suit la Pentecôte. La fête est consacrée à l’unité de Dieu, et se place à la fin des fêtes les plus importantes du calendrier chrétien.

Les quatre semaines précédant Noël s’appellent, dans la tradition chrétienne, l’Avent. Les croyants attendent la venue du Seigneur et se préparent à le recevoir dans la grande joie de Noël. Le Père David Neuhaus S.J. décrit ce temps unique.

Dans les communautés Hebraophones , la Fête du Christ Roi Fils de David est célébrée dans le Grand Avent( voir ici). Dans le reste de l’Eglise elle signale la fin de l’année liturgique et le commencement de l’Avent. Cette année elle est célébrée le 20 novembre.

Le 11 octobre, l’Eglise catholique célèbre la fête d’un pape moderne, Jean XXIII (1881-1963). Sa papauté (1958-1963) a changé le visage de l’Eglise lorsqu’il a eu l’idée d’un second Concile Vatican. Les catholiques et les Juifs se rappellent de lui comme du « Bon Pape Jean ».

La fête est célébrée 19 jours après la Pentecôte, toujours un vendredi. Malgré une ancienne tradition de ferveur vouée au le cœur de Jésus, c’est seulement au 17e siècle qu’une religieuse, Marie-Marguerite Alacoque, a souligné l’importance du cœur de Jésus et rendu populaire cette vénération.

Depuis le 13e siècle, la fête est célébrée le jeudi qui suit le dimanche de la Trinité. Dans de nombreuses communautés du monde entier, la fête est transférée au dimanche afin que les fidèles puissent y participer.

La fête de la Trinité est célébrée le dimanche qui suit la Pentecôte. La fête est consacrée à l’unité de Dieu, et se place à la fin des fêtes les plus importantes du calendrier chrétien.

Le Père James Oclarit, prêtre passionniste philippin qui travaille pour l’aumônerie philippine, nous envoie une belle description de la tradition philippine pour le temps de Noël.

Voici une liste et une brève explication des fêtes de l’Eglise Catholique.
Le 15 août, l'Église catholique célèbre l'Assomption de la Vierge Marie au ciel, après son endormissement à la fin de sa vie. La croyance que Marie a été élevée au ciel avec son corps est une ancienne croyance parmi les chrétiens qui ont toujours mis l'accent sur le fait que Marie est née, a vécu et s'est endormie indemne de péché, et qu'ainsi elle n'a pas subi la corruption. Mais cette croyance n'a été reconnue comme dogme qu'en 1950. Voici une courte homélie de P. David Neuhaus, à l'occasion de cette fête.

Notre ami Sharon a écrit une autre icône magnifique en ce temps de la Fête de la Nativité de Marie.

Pour la fête de la Toussaint à Jérusalem, un ami, Sharon, nous a envoyé une icône qu’il a écrit.

Notre ami S. nous a envoyé une autre de ses icônes évocatrices afin de nous aider sur le chemin du Carême.

Samedi 26 avril 2014, Mgr Fouad Twal, Patriarche Latin de Jérusalem, bénira un nouvelle icône écrite spécialement pour Notre-Dame de Valeur, le Centre Pastoral pour les Migrants au Sud de Tel-Aviv.

L’icône du Concile de Jérusalem a été présentée au Vicariat Saint Jacques pour les Catholiques hébréophones par le Frère Andrea Bergamini, de la communauté des Familles de la Visitation. C’est lui qui a écrit cett icône, laquelle a été bénie le 5 mai 2013, jour de la Fête de Saint Jacques, par le Père Pierbattista Pizzaballa, Custode Franciscain de Terre Sainte.

Benny, séminariste du Vicariat Saint Jacques, a offert pour Noël un beau cadeau à la kehilla de Jérusalem.