Parallèlement au midrash juif, le midrash chrétien a aussi cherché à remplir les blancs du texte biblique. C’est ainsi que la tradition chrétienne répond à la question : qui est la femme samaritaine que Jésus rencontra au puits de Sichem ?

Le 19 mars, l’Eglise catholique fait mémoire de Joseph, époux de Marie et père terrestre de Jésus, homme juste et modèle pour nos vies.

Le 18 mars, l’Eglise Catholique fait mémoire d’un Hyérosolymitain du quatrième siècle, Saint Cyrille de Jérusalem.

Saint Patrick est le saint patron de l’Irlande et l’un des saints les plus aimés du monde anglophone. L’Eglise célèbre sa fête le 17 mars.

Depuis le 13e siècle, la fête est célébrée le jeudi qui suit le dimanche de la Trinité. Dans de nombreuses communautés du monde entier, la fête est transférée au dimanche afin que les fidèles puissent y participer.

Pour se préparer à Pâques, la fête la plus important dans la vie d’un chrétien croyant, le Chrétien est invité à se repentir et à revenir à Dieu dans le jeûne, la prière et les bonnes oeuvres. Le jeûne dure 40 jours.

En guise de préparation à la plus importante célébration du calendrier chrétien – Pâques – les chrétiens pratiquent un jeûne de 40 jours, appelé le Carême, qui commencent le Mercredi des Cendres.

Dans la tradition catholique le carnaval marque le début de la période où l’on s’abstient de viande, et prépare l’entrée dans le Carême qui précède la fête de Pâques.

Notre sœur Gabriele du couvent bénédictin au Mont des Oliviers nous a envoyé un article sur sainte Scholastique pour sa fête.

Mar Maroun, moine du quatrième siècle, est le fondateur de l’église maronite, dont le centre se trouve aujourd’hui au Liban. Il est connu pour sa vie exemplaire, pour sa spiritualité et pour les miracles qu’il a accomplis.

Mère Joséphine Bakhita est née au Darfour, au Soudan, en 1869, et morte à Schio (Vicenza) en 1947. Elle a été canonisée en 2009 et elle est la sainte patronne du Soudan.

Lucia de la communauté de Jérusalem raconte l’histoire des saints Siméon et Anne, qui accueillirent Jésus lorsque ses parents le présentèrent au Temple. On célèbre leur fête le lendemain de la fête de la Présentation de Jésus au Temple.

Le 2 février, l’Eglise fait mémoire de la présentation au Temple de Jésus par ses parents, à l’âge de 40 jours.

Antoine le Grand, ainsi qu’il a été surnommé par la tradition de l’Eglise, était un moine égyptien du IVe siècle ; il est reconnu comme le père de la vie monastique.

Le dimanche qui suit l’Epiphanie de Jésus, l’église catholique fête le baptême de Jésus au Jourdain.

Bethléem continue d’être au cœur de notre attention, puisqu’aujourd’hui les chrétiens orthodoxes fêtent Noël. À eux aussi, nous souhaitons une bonne fête!

L’Epiphanie est fêtée soit le 6 janvier soit le deuxième dimanche après Noël. La fête fait mémoire de la visite des sages d’Orient, venus à Bethléem se prosterner devant Jésus Christ nouveau-né.

Le premier janvier marque certes le début de l’année civile : mais c’est aussi pour une autre raison un jour spécial dans le calendrier chrétien.

Lorsque Jésus naquit, le Roi Hérode décréta la mise à mort de tous les enfants de Bethléem âgés de moins de deux ans. L’église fait mémoire de ces enfants innocents le 28 décembre.

Quelques jours après Noël, l’église fête la Sainte Famille, la Bienheureuse Vierge Marie, Saint Joseph et l’ enfant Jésus.