Deux jours après Noël, l’Eglise fait mémoire de Saint Jean, dont les écrits soulignent le commandement d’amour de Jésus et la lumière venue dans le monde avec Lui.

john_evangelist

Saint Jean fut l’un des Douze disciples, et on l’identifie dans la tradition chrétienne à celui que l’Evangile de Jean appelle “le disciple que Jésus aimait”.

Si l’on en croit l’Evangile, Jean et son frère Jacques furent parmi les premiers disciples appelés par Jésus. Ils étaient fils de Zébédée et pêcheurs de profession. Selon l’Evangile de Saint Jean, lui et son frère avaient été disciples de Jean le Baptiste. Jean appartenait au cercle intime des trois disciples, avec Pierre et Jacques, appelés à être témoins de la résurrection de la fille de Jaïre (Marc 5 :37, Luc 8 :51), de la transfiguration (Matthieu 17 :1, Marc 9 :2, Luc 9 :28) et de la passion au jardin de Gethsémani (Matthieu 26 :37, Marc 14 :33). Le disciple bien-aimé était présent sous la Croix avec la mère de Jésus et c’est à lui que Jésus a confié sa mère (Jean 19 :26-27).

Dans les Actes des Apôtres, Jean accompagne Pierre dans sa mission à Jérusalem (Actes 3 :1, 4 :1) et en Samarie (Actes 8,14).

Une tradition plus tardive attribue à Saint Jean cinq livres du Nouveau Testament : l’évangile, l’Apocalypse et trois épîtres. Jean aurait vécu jusqu’à un âge avancé, à Ephèse en Asie Mineure.