La communauté de Beersheva a une particularité : c’est la seule communauté qui représente à elle seule l’Eglise catholique dans la ville.

En fait, il n’existe pas d’autre communauté chrétienne dans la capitale du Néguev. La maison paroissiale se trouve au 51 rue HaShalom.

Cette communauté a été fondée par le Père Jean-Roger Héné, prêtre français assomptionniste d’origine juive. Dès les années 1950, ce prêtre venait régulièrement célébrer la messe pour les chrétiens qui habitaient Beersheva. En 1990 fut achevée la construction d’une grande maison paroissiale. Aujourd’hui, c’est le Père Piotr Zelasko qui est responsable de la communauté. La communauté de Beersheva est très diversifiée puisqu’elle compte parmi ses membres des Juifs et des Arabes israéliens, ainsi que des immigrants originaires de Russie, de Roumanie, de Pologne et d’Inde. Des chrétiens implantés depuis longtemps dans le pays, d’autres venus à une date plus récente de France, d’Italie, du Portugal, des Pays-Bas ou des Etats-Unis pour travailler à Beersheva, des étudiants étrangers de l’université Ben Gourion  et des travailleurs étrangers  - tous  viennent prier dans cette communauté qui constitue la seule église catholique de la ville. La messe est célébrée tous les jours à 18 h 30, et le dimanche à 18 h 15.

bs icon concert

La maison paroissiale est dédiée à Abraham qui vécut à Beersheva (cf. Gn 21,31). La chapelle abrite la belle icône de l’iconographe russe du 15e siècle, Andrei Roublev. Les trois anges assis à la table du Seigneur nous rappellent leur visite à notre père Abraham (cf. Gn 18). Ce dernier se hâta d’accueillir les trois étrangers (en qui il n’avait pas d’emblée reconnu des envoyés de Dieu) et est en cela un modèle pour nous. De plus, en apprenant  le destin fatal de Sodome et de Gomorrhe, Abraham intercéda pour les pécheurs de ces villes, ce qui nous invite à prier nous aussi pour tous les hommes, en particulier pour ceux qui sont dans le malheur. L’icône représente l’immense amour de Dieu. Il suffit d’observer le regard des trois anges : l’ange du milieu regarde l’ange de gauche qui regarde l’ange de droite. L’ange de droite a son regard fixé vers la terre. C’est ainsi que l’icône nous présente l’amour trinitaire du Père, du Fils et de l’Esprit Saint !

Image
La Trinité de Roublev dans la chapelle, Beersheva