Marian de la paroisse de Beer Sheva raconte

Jeudi 4 janvier, nous nous sommes rencontrées – environ 30 femmes Juives, Musulmanes et Chrétiennes. J’étais en fait la seule représentante des femmes Chrétiennes (« le sel dans la terre » comme a dit Jésus), mais avec un grand espoir que d’autres nous rejoindront. La rencontre a eu lieu dans une ferme appelée Projet Wadi Attir qui est un projet agricole en lien avec l’expérience Bédouine traditionnelle et la technologie moderne. Nous avons passé la matinée entière à parler du statut de la femme dans les trois religions. Le centre d’intérêt était principalement sur la manière dont chaque religion est en lien avec les femmes sur des sujets comme : le mariage et le divorce, l’héritage, la liberté sociale, la liberté de travailler ou d’étudier. Chaque côté a cité des textes de sources religieuses  qui sont en lien avec ces questions et les a interprété. J’ai présenté le point de vue Chrétien, selon lequel les femmes étaient et continuent d’être des partenaires égaux en tout (sauf pour l’ordination des prêtres) : Marie est une figure très importante come mère de Jésus-Christ. Il y a des exemples dans le Nouveau Testament de femmes qui servaient Jésus par leur propre travail et par leur argent, mais tout d’abord en étant Ses disciples. Nous espérons que ces rencontres pour des femmes attireront plus de participantes spécialement de notre paroisse.