La communauté de Tel Aviv-Jaffa est la plus ancienne de toutes nos communautés.

Le Père Bruno Hussar, frère dominicain né en Egypte dans une famille juive d’origine hongroise  et « monté » en Israël au début des années 1950, est le premier à avoir célébré la messe en hébreu à Jaffa, dès 1955. Après son départ pour Jérusalem, il fut remplacé en 1958 par le Père Alfred Delmée. Ce prêtre belge, qui passa sa vie au service de la communauté hébraïque de Jaffa, trouva la mort dans un tragique accident de voiture en 1985. En 1970, le Père Gregor Pawlowski, juif polonais rescapé de la Shoa, arriva dans la ville et commença à exercer son ministère auprès des nombreux polonais qui vivaient dans le pays et dont un certain nombre avaient des conjoint(e)s juifs. Leurs enfants, élevés dans des écoles juives, parlaient hébreu et c’est ainsi que la communauté polonaise donna naissance à une nouvelle communauté hébréophone.  Aujourd’hui, c’est un franciscain polonais, Père Apolinary Szwed qui dirige la communauté de langue hébraïque de Tel Aviv-Jaffa.


La communauté de Tel Aviv-Jaffa se réunit dans une chapelle du monastère franciscain qui jouxte l’église St Pierre à Jaffa.

On trouve dans la Bible deux références à la ville de Jaffa. C’est à Jaffa que s’embarque le prophète Jonas pour fuir Dieu qui lui a ordonné de proclamer sa Parole aux habitants de Ninive. Dans sa sollicitude pour tous les hommes, Dieu s’adresse à un prophète d’Israël pour lui demander d’avertir un peuple qui ne le connaît pas encore du danger de mort qui le guette. Le salut de Jonas lui-même est lié à sa mission auprès des Ninivites : ce conte biblique illustre la mission universelle du peuple juif. Bien des années plus tard, Simon Pierre, le disciple et apôtre de Jésus-Christ, qui appartient lui aussi au peuple d’Israël, vient à  Jaffa. C’est là qu’il apprend qu’il doit se rendre chez Corneille, non juif habitant Césarée, pour lui annoncer, ainsi qu’à toute sa maison, la bonne nouvelle du salut en Jésus (cf. Actes 10-11). Ainsi, Jaffa symbolise un élément  important de notre histoire, à savoir que le salut est destiné à tous les hommes, juifs et non juifs.

saint_peter_kehilla

 

Q l'intérieur de la chapelle de l'Eglise saint Pierre, Jaffa